MENU Accéder au menu
 

TMS

Retourner à la page supérieure

Prise en charge des troubles musculo-squelettiques liés au travail sur écran

Les TMS liés à une posture de travail assise sur écran : une réalité, des enjeux...

Les TMS sont bien connus dans les postes difficiles (manutention…) et physiques (milieu agricole…). Ils sont cependant souvent méconnus et sous-estimés dans les postes de travail en position assise devant un écran.


Exemples de conséquences d’une posture assise en courbures inversées :

Une mauvaise posture assise génère quasiment autant de contraintes qu’un soulèvement de charge dans une mauvaise position

Des enjeux :

Agir :

La prévention, source de mieux-être et d’économies.

Une formation innovante

Posturopole vous propose une formation innovante pour la prise en charge des TMS liés au travail sur écran.

Nous sommes tous différents :

Pensez-vous qu’une personne, avec ses spécificités physiques doive avoir la même adaptation de son poste de travail que son voisin de bureau ?

Spécificité de notre approche

Intervention du Dr Gérard Vallier, médecin ostéopathe posturologue

Agir sur les postures :
Une posture assise correcte doit préserver les courbures vertébrales spécifiques de chaque grande classe posturale

Agir sur le matériel :

Avoir un siège ergonomique est inutile, voire nocif si on ne sait pas le régler.


Notre approche

L’origine principale des T.M.S. liés au travail sur écran est en relation avec l’organisation des courbures rachidiennes et les angles de contraintes articulaires.

Cependant, ces courbures ne sont pas les mêmes d’un individu à l’autre, aussi les conseils posturaux valables pour l’un ne le seront pas pour l’autre. Ce problème ne peut donc pas être traité de manière globale. Il apparaît fondamental de prendre en compte ces différences individuelles.

Tout en intégrant les critères comme la taille, les angles de moindre contrainte, nous proposons une approche originale qui consiste à adapter le poste informatique aux cinq grandes classes posturales basées sur notre expérience en posturologie.

D’autre part, une posture idéale ne peut être maintenue sans une mobilité relative articulaire. Sur ce point, nous proposons des exercices et des postures simples à mettre en œuvre et nous préconisons des sièges ergonomiques qui préservent une mobilité rachidienne nécessaire à la nutrition articulaire (tenségrité).

Ce modèle de traitement des TMS liés au travail sur écran a été testé pendant deux ans dans l’étude que nous avons menée sur les troubles musculo-squelettiques liés au poste de travail dans le cadre d’une campagne de prévention concernant 354 agents au sein d’une collectivité territoriale.


Illustration : Formation au Conseil Général des Pyrénées Orientales


Proposition d’une formation auprès des entreprises

Formation et accompagnement des intervenants


Objectif de la formation :

Retourner à la page supérieure